L’éthique dans la République de Macron. C’est très mal parti !

Recensement

-Par quel montage financier Macron a un patrimoine égal à celui de M. Poutou (ouvrier) du NPA ? (car la HATVP n’a rien signalé)

 

Le Gouvernement

– Nomination d’Edouard PHILIPPE comme 1er Ministre qui a écopé d’un blâme, suite à sa déclaration de patrimoine de 2014, de la part de la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique (HATVP) car il a refusé de fournir certaines informations sur sa déclaration de patrimoine de 2014, pourtant exigées par la loi. La HATVP a été obligée de récupérer auprès du fisc l’estimation des biens qui lui manque sur cette personne

– Le garde des Sceaux François Bayrou a lui-même affaire à la justice à l’occasion d’un procès en diffamation mais François Bayrou reste au gouvernement malgré sa mise en examen

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie a rémunéré sa femme en tant qu’assistante parlementaire pendant 6 ans. A-t-elle réellement travaillé ?

– En 2011 Richard FERRAND, Ministre de la Cohésion des territoires de Macron, a utilisé, semble-t-il, ses fonctions de directeur général d’une mutuelle pour permettre à sa compagne de réaliser une juteuse opération.(“Canard enchaîné » du 24 mai 2017) De plus, le “Canard enchaîné » du 24 mai 2017, révèle que le fils de Richard FERRAND a été rémunéré comme collaborateur parlementaire de son père du 13 janvier au 16 mai 2014. Près de 6 800 euros pour quatre mois. Népotisme avéré.

Marielle de Sarnez, ministre des Affaires européennes, fait l’objet d’une enquête préliminaire au sujet de l’emploi d’une assistante parlementaire. Par ailleurs, Emmanuel Macron avait précisé : « interdiction du cumul de plus de trois mandats successifs » Or Marielle de Sarnez a été élue au Parlement européen pour la première fois en 1999 avant d’être réélue en 2004, 2010 et 2014 et a été investie par LREM. Reculade de E.Macron ! La « règle est que personne n’ait réalisé plus de 3 mandats « au parlement national ». Cette spécieuse précision sur le Parlement « national » est nouvelle, ce que n’ont pas manqué de faire remarquer les journalistes. (LeParisien 16 mai 2017)

Muriel Pénicaud, ministre du Travail est quant à elle concernée par une enquête de l’Inspection générale des finances. En cause, une soirée à Las Vegas en 2016 en l’honneur d’Emmanuel Macron. Cette fête qui a coûté 381 000 euros était organisée par Business France, dont Muriel Pénicaud était directrice générale à l’époque. y aurait-il donc eu un manquement au code des marchés publics ?

– En 2002, Laura Flessel, ministre des Sports, avait été suspendue trois mois par la fédération internationale d’escrime après un contrôle antidopage positif.

Marlène Schiappa la secrétaire d’Etat en charge de l’égalité hommes-femmes dans son livre Maman travaille, délivrait en 2011 des conseils aux femmes enceintes pour se faire prescrire un arrêt de travail pathologique.

 

Sur les investitures

– Macron a donné l’investiture pour les législatives à la fille de son épouse (Népotisme)

– Le député du Calvados Alain Tourret, investi aux élections législatives par La République en marche (LRM), aurait utilisé son indemnité de frais de mandat (IRFM) à des « fins personnelles », selon Mediapart (vu dans les MacronLeaks). Alors que l’IRFM, d’un montant de 5 373 euros net mensuels pour les députés, doit servir normalement aux parlementaires pour couvrir leurs frais de représentation durant leur mandat

– Houmria Berrada, candidate du parti d’Emmanuel Macron dans la deuxième circonscription du Nord, après avoir été épinglée pour avoir ouvert un financement participatif de sa campagne – illégal –, on apprend qu’elle a été condamnée pour falsification de diplôme en 2011

– Claire O’Petit, candidate du parti d’Emmanuel Macron dans la cinquième circonscription de l’Eure a été condamnée en 2016 par le tribunal de commerce de Bobigny

– Pierre Cabaré, investi dans la 1ère circonscription de Haute-Garonne, a été condamné en 2003 à un an d’inéligibilité

– La candidate de la République en marche (REM), Emilie Guerel, fait l’objet d’une plainte pour « escroquerie et fraude à la Sécurité sociale »

– Véronique Avril candidate « En Marche » dans la 2ème circonscription de Seine-Saint-Denis, loue un bien insalubre au double du prix et de façon illégale, c’est un comportement digne d’un marchand de sommeil.(Mediapart 29 mai 2017)

– Stéphanie Jannin, candidate (LREM) a été, récemment, auditionnée avec son conjoint dans une affaire présumée de prise illégale d’intérêts.

– Le candidat d’En Marche Romain Grau, visé par une enquête pour « harcèlement moral »

– Une Déléguée nationale d’En Marche !, patronne des boulangeries Paul et de la maison Ladurée, Françoise Holder se targuerait d’avoir « résisté à la tentation de l’exil fiscal ». Elle aurait optimisé la gestion de son groupe via le Luxembourg.

– le candidat LREM Olivier Serva a tenu des propos homophobes

A suivre …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s