La croisade des médias contre les « fake news » ou quand l’hôpital se moque de la charité !

Voici un sujet qui fait débat et une question clairement posée : faut-il inventer un nouveau délit « d’information mensongère », et dont la cible principale est clairement internet et ses réseaux sociaux. Depuis la loi Gayssot, l’idée de museler les opinions contestataires a fait son chemin. La diabolisation des dissidents par le terme « Complotiste » est une arme qui a fait ses preuves mais dont l’efficacité risque de dépérir de plus en plus et il m’apparaît assez clair que « certains » entendent passer à la vitesse supérieure.

Ceux qui me suivent (peu nombreux mais ils augmentent et je les en remercie) savent que ma principale motivation consiste à combattre les propagandes mensongères, et qui relayent ces propagandes si ce n’est les médias dits conventionnels eux-mêmes ?

Il y a clairement un problème avec les informations sur internet qui est aujourd’hui un véritable fourre-tout mais qui conserve quelque chose d’essentiel : l’indépendance. En effet lorsque moi-même je publie sur mon blog ou sur d’autres sites comme Agoravox, je ne suis soumis à aucune autorité. Les mensonges pullulent sur internet c’est un fait mais pour autant : peut-on se fier aux informations des masses médias ? N’existe-t-il aucune « fake news » divulguées par les journaux télévisés ou les journaux jouissant de subventions de l’État ?

Si internet regorge de mensonges c’est aussi le seul endroit qui rétablit certaines vérités. Quand les médias diabolisent des dirigeants comme Chavez, Assad, Poutine et même le président des États-Unis Donald Trump allant jusqu’à le traiter de débile mental pour servir les intérêts de leurs patrons peut-on parler de « fakes news » ?

Que les choses soient dites, il n’y a aucune intention de libérer le peuple de la parole mensongère mais seulement de faire taire tous ceux qui dérangent ces messieurs les propriétaires des « grands titres ». J’ai déjà écrit sur le sujet et beaucoup en font l’écho sur internet : les médias les plus vendus et les chaines infos appartiennent tous à de grands milliardaires, TOUS ! Alors pourquoi devrions-nous faire confiance à des médias qui appartiennent aux mêmes personnes qui influent et financent les campagnes politiques en fonction de leurs intérêts ? Les exemples de manipulations médiatiques ne manquent pas.

L’autocritique est la seule arme d’autodéfense contre l’information mensongère mais ce qui est sûr c’est que lorsque l’on parle de « fake news » cela ne touche pas seulement internet mais l’ensemble du réseau d’information. Trump en est la victime la plus emblématique mais combien de nos concitoyens continuent de gober ce qu’ils entendent sur BFM-TV en étant persuadé d’être au fait de tout ?

Les dernières présidentielles nous ont montrés à quel point l’influence des médias décide de l’avenir de notre pays et je suis désolé de le dire mais si Trump s’est installé à la maison blanche malgré une diabolisation forcenée c’est aussi parce que l’internet Américain est plus libre que le nôtre.

Cette guerre contre les « fake news » n’est pas un noble combat contre le mensonge mais bien une nouvelle politique décidée et réfléchie pour encore une fois museler toute contestation et là se pose une question : qui va décider de telle ou telle véracité ? Exemple :

J’ai publié il y a peu un article intitulé : « Attaque chimique présumée à Khan Cheikhoun, Bachar el ASSAD condamné par l’Occident sans procès », mais si un organisme était créé pour constater et épingler les informations mensongères en se basant uniquement sur la version officielle pourrais-je être condamné ? Qui peut décider de la vérité, L’A.F.P. ?

Que les choses soient dites des informations mensongères il y en a toujours eu et il y en aura toujours mais les médias conventionnels sont clairement des vecteurs de mensonges, tout comme le sont nos livres d’école. C’est à chacun de ne pas se laisser endormir et influencer. C’est à chacun d’apprendre à ses enfants à penser par eux-mêmes pour que les générations futures ne ressemblent pas au troupeau de moutons que nous sommes devenus. Il va falloir se battre pour que la toile reste un espace de liberté où peuvent s’exprimer les opinions divergentes.

« Ta liberté d’expression s’arrête là où ce que tu dis commence à m’emmerder ! » C.H.

 

Je laisse en lien deux anciens articles toujours d’actualité :

 

http://chroniques-humaines.over-blog.com/2016/05/l-ombre-et-la-verite.html

http://chroniques-humaines.over-blog.com/2016/05/des-reseaux-sociaux-des-infos-et-un-type-qui-se-demande-ou-est-la-verite

Retrouvez moi aussi sur Youtube :

https://www.youtube.com/channel/UCKpctdrmDm3ZkCzveO5v3nw

 

par

Chroniqueshumaines

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s