La Vallée des Merveilles : un monde intact et mystérieux…

La Vallée des Merveilles, dans l’arrière pays niçois, révèle des paysages chaotiques de montagne entrecoupée de lacs… des gravures rupestres de l’âge du Bronze aux motifs variés contribuent au mystère et à l’étrangeté du lieu : on entre dans un domaine proche du divin, dans un temps où la magie imprégnait les hommes.

Des dessins d’animaux, de poignards, de corniformes, des figures géométriques, des portraits humains, d’un sorcier… tout un monde à déchiffrer, à découvrir…

Les paysages de blocs de pierres nous entraînent sur des sentiers pentus, des lacs en contrebas nous font voir leurs moires bleutées, au détour des chemins abrupts, on découvre des bouquetins sur l’horizon, des marmottes que l’on côtoie familièrement…

Une nature intacte et lumineuse s’offre aux regards : les marmottes ne fuient même pas à notre approche, elles se font admirer, elles affichent leur pelage chatoyant et semblent même s’amuser de nos étonnements.

L’air vivifiant et pur de ces montagnes loin du monde habité donne une énergie nouvelle pour franchir les obstacles des chemins, les ravines, les à pics…

La transparence de l’air apporte un renouveau, une renaissance : on entre dans un univers différent, un monde où la nature triomphe, où l’azur est d’une pureté originelle…

On entre dans le domaine du mystère, de l’étrange : les paysages révèlent des roches claires aux formes variées qui contrastent avec quelques plages de verdures…

Le mont Bégo domine la Vallée des Merveilles : modelée par des glaciers disparus qui ont laissé des dalles rocheuses finement polies, la vallée déroule des espaces remplis d’une faune et d’une flore sauvages étonnantes : des mélèzes, des genévriers, des orchidées, des rhododendrons, des saxifrages, des myrtilles… le chardon bleu, l’ancolie. Le mélèze, arbre de lumières laisse pénétrer le soleil dans la forêt.

Les dalles rocheuses révèlent des gravures rupestres pleines de mystères : 32000 gravures préhistoriques, témoignages émouvants de 5000 ans d’histoire humaine dans ces contrées alpines : hommes de l’âge du Bronze, romains, pèlerins et bergers y ont, chacun à leur époque, laissé l’empreinte de leur passage.

Le visage du sorcier, notamment avec ses mains portées en hauteur, ses pointes de couteaux suscite la curiosité du visiteur… C’est là une des gravures les plus célèbres du site…

Le nom du mont Bégo provient d’une racine indo-européenne Beg, qui signifie seigneur divin. Les bergers d’autrefois vénéraient ce sommet, comme une divinité, c’était un lieu d’une intense activité orageuse en raison de son altitude et de la proximité de la Méditerranée.

Ce site unique par sa situation, ses gravures d’un autre temps, sa nature intacte ne peut que susciter émotion, éblouissement…

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2017/05/la-vallee-des-merveilles-un-monde-intact-et-mysterieux.html

Des images de la Vallée des Merveilles :
https://www.google.com/search?hl=fr&site=imghp&tbm=isch&source=hp&biw=1600&bih=794&q=vall%C3%A9e+des+merveilles&oq=vall%C3%A9e+des+&gs_l=img.1.1.0l10.1623.4983.0.7858.12.12.0.0.0.0.103.1007.9j2.11.0….0…1.1.64.img..1.11.993.0..35i39k1.YKDXOi8tC3Y

Photos : Pixabay

Documents joints à cet article

La Vallée des Merveilles : un monde intact et mystérieux...

par

rosemar

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s