Jean-Michel Blanquer, une très étrange Latinité à l’Éducation nationale

Le nouveau ministre de l’Education nationale est membre d’une très étrange Académie de la Latinité, où l’on parle un peu de latinité… et beaucoup d’islam .

Monsieur Jean-Michel Blanquer, le nouveau ministre de l’Éducation nationale est un homme brillant, ancien recteur, ancien directeur de l’ESSEC (commerce), fin juriste spécialiste de droit public, parlant bien l’anglais et l’espagnol, et philosophe de surcroît.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/nord-pas-calais/nord/lille-metropole/lille/jean-michel-blanquer-ancien-prof-sciences-po-lille-devient-ministre-education-nationale-1255715.html

Sa fiche Wikipédia signale qu’il est membre d’une étrange Académie de la Latinité, matérialisée par un site internet en français, anglais, portugais, espagnol. Ne pas confondre cet organisme avec l’Académie pontificale de la latinité, qui, elle, est une institution catholique : rien à voir entre les deux organisations.

http://alati.com.br/fr/

Elle fut fondée et animée par des intellectuels, certains français, souvent marqués à gauche, je pense notamment à des Touraine et à des Edgard Morin. On y trouve aussi des Maurice Druon, gaulliste, et Jean-Michel Blanquer lui-même. Beaucoup de noms célèbres, et pas mal d’intellectuels latino-américains.

http://alati.com.br/fr/membros/membros-fundadores/

http://alati.com.br/fr/membros/

Or, cette Académie de la Latinité, dont fait partie notre ministre, est vraiment d’une latinité… très étrange. Elle arbore pour l’instant sur sa page d’accueil la photographie d’un magnifique bâtiment… islamique avec un croissant au sommet.

La culture latine et la culture islamique, on en conviendra, sont pourtant deux choses assez différentes.

Il s’agit d’une photo pour une conférence intitulée en anglais Shared Values in a World of Cultural Pluralism, ce qui signifie à peu près Valeurs partagées dans un monde de pluralisme culturel, les anglicistes me corrigeront si je me trompe. Un titre très mondialiste.

http://alati.com.br/fr/

On découvre aussi que les collègues de Jean-Michel Blanquer au sein de cette Académie sont des intellectuels issus de tous horizons, avec une présence importante d’intellectuels issus de pays musulmans.

Pourquoi pas ? Mais on voit assez mal en quoi un intellectuel spécialiste des questions liées à l’islam et aux pays musulmans serait un spécialiste de la latinité. Si vous consultez la page suivante, sur les « membres-académiciens », vous verrez que bon nombre d’entre eux n’ont pas vraiment été des spécialistes de la latinité et n’ont pas publié grand-chose sur la latinité.

http://alati.com.br/fr/membros/membros-academicos/

Exemples (copiés-collés du site) :

Abdesselam Cheddadi (Maroc) Philosophe et historien d’Ibn Khaldûn et de l’historiographie musulmane. Professeur-chercheur à l’Institut universitaire de la recherche scientifique de l’Université Mohammed V, à Rabat. Il a enseigné à l’École des hautes Études en Sciences sociales à Paris.

Abdolhadi Vahidi-Ferdousi (Iran) Doctorat en droit à l’Université Strasbourg 3. Membre du bureau scientifique de la Faculté de Droit à l’Université Strasbourg 3 et de la Faculté de Droit à l’Université Shahid Beheshti à Téhéran.

Abdolrahim Gavahi (Iran) Ancien secrétaire-général de l’Organisation de Coopération économique (ECO). Ambassadeur de la République islamique d’Iran à New-Dehli. Principales publications : Islamic Revolution of Iran : Conceptual Aspects and Religious Dimensions (1986), Dictionary of Religion and Mysticism (1994), An Introduction to the History of Religion in Qur’an (1997) et Kawsar : Réflexions sur Qur’an (2002).Abdou Filali-Ansary (Maroc) Philosophe. Directeur de l’Université Aga Khan, à Londres. Créateur de la Fondation du Roi Abdul-Aziz pour les études islamiques et les sciences humaines de Casablanca et secrétaire général de l’Université Mohammed V à Rabat, où il a également enseigné la philosophie moderne. Il est auteur de plusieurs ouvrages et articles sur les traditions réformistes de l’Islam, notamment L’islam est-il hostile à la laïcité ?, et Réformer l’islam : une introduction aux débats contemporains. Il a co-fondé Prologues : revue maghrébine du livre.

Abdullah Gül (Turquie) Économiste, Président de la République élu le 28 août 2007.

Etc…

http://alati.com.br/fr/membros/membros-academicos/

Certes, je ne suis pas sûr non plus que les intellectuels français appartenant à cette académie soient vraiment des spécialistes de la latinité. Mais, bon, la France reste un pays latin. L’Iran, le Maroc, la Turquie ne sont pas vraiment des pays latins, encore moins latino-américains. Et les questions relatives à ces pays et à la religion islamique, dont ces intellectuels semblent spécialistes, ne sont pas vraiment des questions latines ou des questions du monde de la latinité.

Enfin, on découvre en bas de l’article « Qui sommes nous ? » cette phrase.

http://alati.com.br/fr/quem-somos/

« L’Académie de la Latinité, compte tenu de sa mission, ne saura rester indifférente à cette quête de sens et de nouvelles humanités en notre ère présente, qui est déjà planétaire. Nota bene : Depuis le dramatique 11 Septembre 2001, l’Académie de la Latinité travaille par tous les moyens intellectuels possibles dans le but de maintenir une logique de confiance comme celle de l’amitié qui naît entre la vie de l’esprit et la recherche de la vérité, ou le dialogue entre la Latinité et l’héritage islamique. »

http://alati.com.br/fr/quem-somos/

Je traduis en langage clair : il y a eu un gros attentat, dans un pays d’ailleurs pas vraiment latin comme les USA (plutôt anglo-saxon comme pays), et donc, on doit étudier le dialogue avec l’islam… La problématique de la latinité est vraiment loin.

Bref : on s’attendait à un organisme censé promouvoir la Latinité, et donc la culture espagnole, la culture portugaise, la culture latino-américaine et la culture brésilienne, et pourquoi pas la culture française, la culture francophone et même la culture roumaine, le roumain étant une langue latine. En réalité, on a surtout affaire à une académie du dialogue Occident/Islam.

On s’en aperçoit encore en consultant la page suivante d’où est tirée la photo :

http://alati.com.br/galeria-de-fotos/shared-values-in-a-world-of-cultural-pluralism-

dsc_1658jpg-81b7-f65cb

En clair : je m’attendais à ce qu’on y parle, mettons, de samba brésilienne ou de panadillas, de flamenco ou de fado, de Miguel de Cervantès ou d’Ortega y Gasset séjournant en Argentine. Eh bien, en réalité, on y parle surtout d’autre chose.

http://alati.com.br/category/galeria-de-fotos/

jmb-1b038

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s